Le canular des angles des chiffres

Une étymologie des chiffres à base du nombre d'angles dans chacun
Une étymologie des chiffres à base du nombre d'angles dans chacun

L’idée est séduisante – sort of. Mais c’est totalement, complètement, démesurément faux.

Une théorie tordue (littéralement)

Cela part du principe que les chiffres arabes ont été créés avec la forme qu’ils ont actuellement, déjà. Et une forme un peu… déformée (voir le 2). Pire, ont été ajoutées de petites queues sur le 5 et le 9 pour coller à la théorie. On ignore le fait que le 1 a parfois un empattement, que le 7 n’en a pas toujours (voire rarement), que le 3 a plusieurs formes (arrondi au dessus ou plat), que le 4 peut être ouvert…

Ce n’est pas nouveau, j’avais déjà vu cette image il y a quelques années – sans réagir, d’ailleurs. D’autres l’ont fait : Mark Newbrook, dans Numbers and angles, Jeff Lewis dans Origin of Arabic Numerals – Was It Really for Counting Angles?. Quelques sources supplémentaires : l’article anglophone Wikipedia sur les chiffres arabes, l’article francophone Wikipedia sur les chiffres arabes (notons qu’à l’heure où j’écris, il y a justement un passage sur cette histoire d’angles, marquée comme manquant de référence), une discussion sur les forums de Snopes.com, le livre The Hindu-Arabic Numerals de David Eugene Smith et Louis Charles Karpinski (je dois avouer ne pas avoir lu ce dernier).

Beaucoup trop de RT

C’est un tweet qui m’a fait réagir : https://twitter.com/mearabai/status/480069607282069504/photo/1 (en). Beaucoup s’y trompent, et retweetent joyeusement le tweet de @mearabai : (543 RT à l’heure où j’écris), et beaucoup réagissent sur ledit tweet en répondant à quel point c’est faux. Bon, je ne sais pas parmi les RT lesquels étaient sarcastiques, et si les personnes ont ajouté un message après coup, à base de LRT (last retweet) pour indiquer à quel point ce qu’ils viennent de retweeter n’a pas de sens. Mais 543 ça fait toujours beaucoup. D’autant qu’on a même quelqu’un dans les réponses pour dire

I don’t research. I just retweet like you’re supposed to! :)

(source : https://twitter.com/georgeb3dr/status/480110090653949952)

Note : j’ai répondu à l’auteure du tweet qu’il ne fallait pas diffuser ce genre de message, voilà sa réponse :

It was not my intention that it be taken as fact. Please see my original tweet.

Traduction :

Ce n’était pas mon intention que cela soit pris comme un fait. Regardez mon tweet originel.

Ce que à quoi j’ai dit :

« folk etymology » is supposed to show that it is « for fun »? A lot of people seem to misunderstand that too…

Traduction :

« étymologie populaire » est censé montrer que c’est « pour rire » ? De nombreuses personnes semblent ne pas l’avoir compris non plus…

Et en réponse :

Yes, it was clearly misunderstood by many people. Many people also understood what I meant.

Traduction :

Oui, clairement cela a été mal compris par de nombreuses personnes. De nombreuses autres ont aussi compris ce que je voulais dire.

Intéressant comme la défense est ici « j’ai été mal comprise ». Alors que le message est très clair, il n’y a aucune volonté de critiquer l’image et la théorie.

Vérifiez vos dires !

Il est important, à l’heure où tout va tellement vite, de vérifier ses sources, d’analyser un brin avant de cliquer sur RT. Il n’a jamais été aussi facile d’avoir des infos et à a fois aussi difficile de les vérifier, car les sources fallacieuses pullulent. Les journaux dits parodiques (The Onion, Le Gorafi…) sont d’ailleurs un inépuisable réservoir de hoaxes, tant de gens les prennent au sérieux, et transmettent une information qui est pourtant présentée clairement comme fausse.

Clairement ? Peut-être pas assez. Il est si facile d’écrire subtilement une ânerie « pour voir si les gens suivent ».

Mais les gens ne suivent pas toujours. N’ont pas forcément envie. N’ont pas la curiosité de vérifier. N’ont peut-être pas la culture (souvent scientifique) nécessaire pour pouvoir détecter l’ânerie.

Soyez curieux ! Vous apprendrez beaucoup et saurez plus facilement identifier les choses erronées présentées comme avérées.

Partager une information, parce qu’on croit qu’elle est vraie, parce qu’on sait que c’est faux mais que ça nous amuse, en le présentant alors comme faux (et en ajoutant à quel point c’est drôle), ou comme vrai (auquel cas vous êtes un peu salaud quand même), c’est une responsabilité. Vérifier ses dires avant de diffuser, c’est important.

Parce que pour que la communication passe bien, il faut être clair. Je ne dériverai pas sur l’humour – je dirai rapidement que le public d’une blague a son importance, mais c’est en gros la même histoire : soyez clair, soyez évident – soyez subtil si vous le voulez, mais assurez-vous qu’en face ce soit passé correctement.

8 commentaires sur “Le canular des angles des chiffres

  1. je confirme, c’est important de vérifier les sources, si les trucs existent ou pas.. ça évite par exemple de propager des pétitions fantaisistes, genre en faveur d’un personnage fictif qui vient de perdre son job :D
    pour le coup des angles des chiffres, il est à noter que les angles du bas du chiffre 7 sont pris en compte, alors qu’ils ne le sont pas sur les autres… t’façons moi j’ai toujours détesté les maths!! XD

    1. Hey, j’ai mis un lien vers ton article, comme ça les gens sauront. S’ils cliquent. Erf. (comment es-tu tombé sur mon article, d’ailleurs ? je suis curieuse)

    1. Fichtre. Peut-être devrais-je envoyer un tweet d’explication ?

      (tu scrutes touitteur en anonyme, ou bien tu as un compte ?)

  2. j’ai pas de compte, j’ai juste testé les hashtag que toi et chairapaté avez utilisé, ça m’a bien fait rire que vous ayez joué le jeu à ce point :D

  3. Votre position ici est celle d’un religieux : elle est arbitraire, invérifiable et qui plus est détachée de la logique élémentaire. Rien ne permet de trancher pour ou contre l’hypothèse des angles : la dérive millénaire des formes nous interdit de connaitre l’intention des premiers scripteurs.

    L’inadéquation de certaines des formes contemporaine des chiffres face à la théorie que vous niez, à tort ou à raison, mais à la légère, n’est pas la preuve que l’origine métaphorique des nombres n’est pas celle des angles (ou plus vaguement, d’une complexification des symboles, croissant de pair avec leur valeur numérique).

    Devant une idée aussi intrigante qu’invérifiable, vous opposez une affirmation abrupte et gratuite : un dogme. Le scepticisme ne sert aucune science quand il est une posture a priori.

    1. Bonjour,

      j’admets que le chapô est un peu péremptoire, mais avez-vous lu le reste de l’article ? Je cite justement plusieurs ouvrages qui ont étudié la question, et dans la seconde partie, je dis essentiellement « ne partagez pas sans avoir vérifié ». Pas plus :)

      Je vous invite à relire les pages https://fr.wikipedia.org/wiki/Chiffres_arabes et https://en.wikipedia.org/wiki/Arabic_numerals, et notamment les images de comparaison des chiffres, ainsi la plus ancienne source connue en Occident : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Codex_Vigilanus_Primeros_Numeros_Arabigos.jpg?uselang=fr.

      Rien ne permet de trancher pour ou contre l’hypothèse des angles

      Je me garderais bien de trancher moi-même (mon moi d’il y a 6 ans était peut-être moins prudente ;) ).

      1. Il serait bon déjà quand on veux reprendre des sujets de ne pas dire de betises non plus car les chiffres que l’on utilisent ne sont pas arabe mais indien… Et deuxièmement pour l’occident comme vous dites, l’occident n’est pas le mieux placé pour savoir la vérité ou non sur les premiers chiffres indien, les seuls qui peuvent répondre à cette question sont ceux qui ont inventé ces chiffres la… Donc compliqué à l’heure actuelle… Donc il est tout aussi juste de croire ou de ne pas croire… Ce qui est bien avec la science c’est que tant qu’une choses ne peux être démentie à 100% par la science, alors le débat et toujours ouvert et il n’y a que des points de vues qui divergent. Sachant que les mathématiciens ne font rien au hasard, je ne pense pas qu’ils aient créés des formes au pif. Il y a forcément une logique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To create code blocks or other preformatted text, indent by four spaces:

    This will be displayed in a monospaced font. The first four 
    spaces will be stripped off, but all other whitespace
    will be preserved.
    
    Markdown is turned off in code blocks:
     [This is not a link](http://example.com)

To create not a block, but an inline code span, use backticks:

Here is some inline `code`.

For more help see http://daringfireball.net/projects/markdown/syntax