La mémoire des autres

Je suis dans la mémoire des autres.

Je veux dire par là que des gens que je ne connais pas forcément, qui ne me connaissent pas forcément, à qui j’ai juste parlé de temps en temps sur Twitter 1, se souviennent de moi, de choses que j’ai dites, de paroles jetées.

Genre ça, parce que j’avais exprimé – il y a de ça des mois – mon envie de jouer au jeu vidéo Transistor mais que je regrettais d’être obligée d’utiliser Steam pour accomplir cette action.

Et ça fait tout chaud au cœur :3

(merci Kathleen)

Notes:

  1. (je ne veux pas dire par là que les relations sur le net sont moins vraies, du tout)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To create code blocks or other preformatted text, indent by four spaces:

    This will be displayed in a monospaced font. The first four 
    spaces will be stripped off, but all other whitespace
    will be preserved.
    
    Markdown is turned off in code blocks:
     [This is not a link](http://example.com)

To create not a block, but an inline code span, use backticks:

Here is some inline `code`.

For more help see http://daringfireball.net/projects/markdown/syntax