La mémoire des autres

Je suis dans la mémoire des autres.

Je veux dire par là que des gens que je ne connais pas forcément, qui ne me connaissent pas forcément, à qui j’ai juste parlé de temps en temps sur Twitter 1, se souviennent de moi, de choses que j’ai dites, de paroles jetées.

Genre ça, parce que j’avais exprimé – il y a de ça des mois – mon envie de jouer au jeu vidéo Transistor mais que je regrettais d’être obligée d’utiliser Steam pour accomplir cette action.

Et ça fait tout chaud au cœur :3

(merci Kathleen)

Notes:

  1. (je ne veux pas dire par là que les relations sur le net sont moins vraies, du tout)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To create code blocks or other preformatted text, indent by four spaces:

    This will be displayed in a monospaced font. The first four 
    spaces will be stripped off, but all other whitespace
    will be preserved.
    
    Markdown is turned off in code blocks:
     [This is not a link](http://example.com)

To create not a block, but an inline code span, use backticks:

Here is some inline `code`.

For more help see http://daringfireball.net/projects/markdown/syntax