À court terme

« Parfois on a l’obligation morale de faire des choses pénibles ou qui ne nous arrangent pas en tant qu’individus, ou qui sont difficiles à comprendre dans un contexte social donné. Par exemple, tout ce que les gens ont fait pour les droits civiques dans les années soixante ne leur a attiré que des ennuis, à eux et à leurs familles, n’est-ce pas ? Où était le bénéfice pour quelqu’un d’aller s’asseoir au comptoir d’un restaurant quand il savait qu’il allait se faire casser la gueule par des racistes ou par la police ? Et quel était l’intérêt pour les Black Panthers de prendre les armes quand il était évident que la police ou l’armée allaient facilement les supprimer ?

— À court terme ce genre de choses ne marche pas, dit Alice. Mais à long terme tout le monde sait que ça valait la peine. »

So much pretty, Cara Hoffman

Je mets l’emphase sur ça : « À court terme ce genre de choses ne marche pas ». C’est ce qui est assez déprimant dans les luttes actuelles anti-racistes, féministes, anti-homophobes, etc : on s’en prend plein la tête (parfois physiquement, hein), et on n’en retire rien. Pour l’instant.

Ascension, logo

« Ascension », des hauts et des bas

Suite à un alléchant pitch des ShowRunners (je vous aime tout plein, d’ailleurs), j’ai regardé la mini-série Ascension. Verdict : mitigé, et plutôt négatif, honnêtement. Mais développons un peu. Je vais d’abord parler de la première partie, sans trop divulgâcher (que j’aime ce mot), et ensuite je mettrai un avertissement : alors si vous n’avez pas vu la série et que vous comptez le faire… faites-le maintenant :) Résumé Déjà, vous pouvez aller voir la vidéo des ShowRunners à ce […]